Cohabitation territoriale des langues, représentations et identités linguistiques dans le milieu scolaire algérien

Territorial Cohabitation of Languages, Representations and Linguistic Identities in the Algerian School Environment

  • BOURKAIB SACI Naoual Université Lounici Ali-Blida 2/Algérie
Mots-clés: pluralité linguistique, Représentations linguistiques, Identité, Didactique du plurilinguisme, Ecole algérienne

Résumé

Aujourd’hui tout être social est citoyen du monde. Il est appelé à interagir sans cesse avec les autres même si les systèmes de référence sociolinguistiques sont fondamentalement différents. De gré ou de force, les individus et par conséquent les langues cohabitent et parfois se confrontent en créant entre eux une sorte de tension et de conflit sociolinguistiques. C’est pourquoi, la nécessité de développer des compétences plurilingues favorisant l’échange avec autrui n’est plus à démontrer.  Cela dit, le produit linguistique est loin d’être neutre : il représente le reflet d’une couleur de pensée et articule clairement les schèmes interprétatifs d’une certaine réalité sociale. Chaque langue est en effet une forme particulière de la conception du monde sous-tendant inéluctablement un particularisme culturel et identitaire. Pour le sujet plurilingue, il se définit par conséquent à travers l’ensemble des répertoires linguistiques déterminant en grande partie sa personnalité. Sous cet angle et en considérant le cas de l’enseignant d’une langue étrangère et de l’apprenant plurilingue, quel serait l’impact de la cohabitation territoriale des langues en Algérie sur les représentations et les identités linguistiques de ces deux  partenaires de la relation didactique ? En abordant cette problématique, notre objectif est d’aller vers un enseignement/apprentissage des langues qui doit aujourd’hui plus que jamais, s’orienter vers une didactique du plurilinguisme et de la pluriculturalité en termes d’interaction et de cohabitation harmonieuse des langues et des cultures.

 

Publiée
2020-12-25